dateimg

Corpus incognita



- Sciences - Histoire

- corps, anatomie, croyance, ancêtre

corpsOn utilisait autrefois une curieuse logique pour se figurer l'emplacement des sièges naturels de certains sens et de certaines émotions. Pourtant, des cadavres des croisades aux moribondes de l'inquisition, nos ancêtres, à défaut d'être sages, auraient pu au moins être plus observateurs... et pourtant...

On ignorait que le nez n'est qu'un appendice chargé de transmettre l'air au nerf olfactif, plus loin dans les fosses nasales. On considérait donc le nez comme le siège naturel de l'odorat. Pareil pour les yeux et les oreilles.

Le coeur était le siège des sentiments, l'estomac, celui de la colère.
 

Il est amusant de penser que certains plaçaient le siège du raisonnement dans les pieds, car ils sont les seules parties du corps à reposer sur du stable!

Combien de crânes ouverts, dans toutes les dégueulasseries de l'histoire? Et jamais personne pour se demander à quoi pouvait bien servir ce gros chou-fleur rose qui s'en échappait...

 

Captcha