dateimg

Exposition du corps



- Sciences - Philosophie

- cerveau, exposition, anatomie, corps humain,

Je m'étais rendu à une exposition des plus particulières. J’ai passé des heures au travers de corps humains écorchés, ouverts ou en partie dépecés, préservés de la putréfaction par un procédé mis au point par un anatomiste allemand.

Certaines “pièces” étaient exposées dans un but pédagogique, d’autres dans un but plus artistique, célébrant la beauté du corps humain, sa complexité et ses formes.da vinci hand

 

J’ai ainsi vu de mes yeux un joueur de soccer sans peau figé en plein élan, une ballerine également sans peau, tendue en position d’arabesque. J’ai vu une femme enceinte de 8 mois, le ventre ouvert dévoilant son bébé. J’ai vu un foie abîmé par l’alcool versus un foie sain, des poumons noircis par la cigarette versus des poumons sains. J’ai vu un homme souffrant d’obésité morbide tranché en deux sur la hauteur, dévoilant une chair blanche de tissus adipeux, avec au centre un petit espace rouge comprimé où battait autrefois un coeur. J’ai contemplé de l’intérieur l’extraordinaire mécanique de la main. J’ai admiré la belle arborescence du nerf sciatique, etc etc…
 

Et pourtant, dans ce dédale surréaliste provocant un composé bizarre d'horreur et de fascination, la chose qui m’a le plus intrigué et qui m’a davantage poussé à la réflexion, c’est cette toute petite planche, accrochée au mur, et que tous semblaient ignorer.

brain slice

Sur cette planche était disposé un cerveau, divisé en une dizaine de tranches. Je suis resté de longues minutes à l’observer. Je ne pouvais m’empêcher de penser que, considérant que toutes personnes ayant fait don de son corps pour l’exposition avaient signé une autorisation (j'apprendrai plus tard que la réalité est plus obscure), le cerveau devant moi était lui-même à l’origine de sa présence sur cette planche. Quelque part dans les replis de ces tranches de chou-fleur grisâtres avait circulé l’idée de s’exposer ainsi.


magritte


Depuis, chaque fois que je repense à cette exposition, c’est la première réflexion qui me revient en tête…

 

 

 

 

 

 

Captcha