dateimg

Stade de développement du langage



- Psychologie

- communication, enfant, langue, langage

La communication avec les enfants peut parfois paraître difficile. Ces difficultés s'apparentent à celles rencontrées lorsqu'on communique avec quelqu'un d'une langue étrangère, à la différence qu'un enfant ne fera guère d'effort d'adaptation pour comprendre et se faire comprendre.
 

cannes- Dans un premier temps, l'enfant acquiert un vocabulaire de base, qui s'enrichit progressivement (et de façon fulgurante à certains âges). 

- L'enfant utilise l'intonation pour formuler des questions, ce qui reste commun en français. L'utilisation d'une syntaxe interrogative (est-ce que, quel est, qu'est ce qui...) arrive plus tard. Pour quelqu'un qui parle une autre langue, l'intonation interrogative peut être difficile à interpréter, si bien qu'une question peut sembler être une affirmation.

- La négation est apprise avant les termes contraires. Ainsi l'enfant ne dira pas "grande" mais plutôt "pas petite"  (ou l'inverse, selon le vocabulaire connu). Cette tournure d'esprit habile permet de se faire comprendre sans connaître le bon terme, et est appliquée par exemple dans la langue Esperanto (granda = grand, malgranda = petit).

- Les enfants n'utilisent pas la forme passive (structure de phrase dans laquelle le sujet subit l'action au lieu de l'exécuter). Donc, un enfant dira "Le chat mange la souris" et non "La souris est mangée par le chat". Si on demande à l'enfant de commencer sa phrase par la souris, il dira peut-être quelque chose comme "La souris est morte" ...

 

Captcha