dateimg

Psycause

- Art - Citations - Non classés

- film, psychiatrie, asile, folie

skyzo

Le prêtre et le vieux psychiatre marchaient dans la cour de l'asile.

Le prêtre regarde autour de lui:
- Tout ces malheureux éprouvés dans leur affection...et vous même docteur, comment pouvez-vous vous habituez à tant de détresse?

 

Le vieux psychiatre se tourna vers le prêtre:
- Mais comme vous mon père, quand vous soignez des âmes en état de péché mortel... mais chez vous, l'enfer c'est après...

img_ref


- Extrait du film La tête contre les murs

dateimg

Que voulez-vous?

- Philosophie - Art - Citations - Messages personnels

- Maison, chaumière, cidre, hydromel, campagne, verger, jardin

img_ref

gogh_farmhouse

 

...Au fond tout ce que je veux, c'est une maison à la campagne, à l'ombre des érables centenaires, avec à l'arrière un jardin s'étendant à perte de vue, et prolongé d'un verger verdoyant où s'alignerait pommiers, poiriers et ruchers, avec lesquels chaque automne je produirais cidre et hydromel... 


















 


- Ferme dans un champ de blé, Vincent 1888

dateimg

Le petit oisillon

- Philosophie - Citations - Non classés

- film, western, morale, conte, oiseau

img_ref

Mon grand-père me racontait souvent cette histoire:

Un petit oisillon laissé à l'abandon par sa mère étant partie chercher à manger, tomba du nid par une froide journée de mars. Tremblant au milieu du chemin, il se mit à piailler très fort.

- PieW... PieW...PieW...

calimeroUne vache qui passait par là vit l'oisillon, et ne trouvant pas d'autre solution pour l'aider, souleva la queue et lâcha sur l'oiseau une grosse bouse fumante, puis poursuivi sa route... L'oiseau, bien au chaud dans son tas de merde, se remit bientôt à piailler:

- PieW... PieW...PieW!!

Un loup affamé qui passait dans le coin entendit l'oisillon. Il s'en approcha, le prit d'une patte, et l'examina quelques instants. Il le secoua pour retirer le plus de crottin possible, puis le dévora d'une bouché, ensuite poursuivi sa route...

L'histoire s'arrête là... parait-il qu'il y a une morale derrière tout ça, mais c'est à chacun de la trouver.

Je n'ai pas eu à chercher longtemps, car la réponse se trouvait à la fin du film cité en REF. Je l'ai mis là justement si vous voulez la connaître tout de suite.


- Mon nom est Personne- (img) Calimero

dateimg

gaz lacrymogène

- Santé - Post-apocalyptique

- manifestation, révolte, gaz, contrôle

img_ref

manif

Une heure avant d'être soumis au gaz lacrymogène, s'il est possible de le prévoir, absorber un comprimé d'anti-histaminique (Rumicine).

Pendant l'exposition au gaz lacrymogène, se couvrir le nez et la bouche d'un masque fait d'un tampon de coton imprégné d'eau bicarbonatée et de jus de citron ou bien d'une émulsion d'oeuf et de vinaigre.

Après l'exposition, prendre un sirop anti-histaminique (palaramine) et faire un bain de bouche et de nez avec de l'eau bicarbonatée.

 

J'ai perdu la référence de cet article... Je crois avoir pioché ça dans les notes d'un "vieux routier de la manifestation". Vaudrait mieux discuter un peu avec votre pharmacien avant d'appliquer ces méthodes.

 


- ridan - la comédie humaine

dateimg

Sauce à poutine

- Non classés

- poutine, sauce, recette, cuisine, épices

img_ref

poutineCette recette de sauce à poutine est bonne, rapide, facile, et ne coûte à peu près rien. Elle est différente des sauces brunes classiques du commerce, et a surtout le mérite d'être from scratch.

Pour une tasse

Ingrédient:

  • 2 c. table farine
  • 2 c. table d'huile (olive, canola ou tournesol)
  • 1/4 c. thé basilic en poudre
  • 1/3 c. thé chili en poudre
  • 1/3 c. thé sel assaisonné (ou sel ordinaire au pire)
  • 1/2 c. thé paprika
  • 1/2 c. thé poudre d'oignon
  • 1 bonne pincée de poivre
  • 1 tasse d'eau froide
  • 1 c. table de sauce soya
     

Mêler l'eau et la farine. Ajouter les épices et l'huile. Chauffer à petit bouillon en brassant au fouet jusqu'à épaississement. Retirer du feu et ajouter la sauce soya.


retourner en haut de la page

Nous avons payé l'arbitre pour qu'il te déclare vainqueur ; nous avons payé ton adversaire pour qu'il te laisse gagner. Le reste dépend de toi.

Groucho Marx