dateimg

Le bouddha

- Philosophie

- Bouddha, Bouddhisme, insulte, violence, jalousie

Le bouddha enseignait partout où il passait. Or un jour qu'il parlait sur une place de village, un homme vint l'écouter parmi la foule. L'auditeur se mit bientôt à bouillir d'envie et de rage. La sainteté du Bouddha l'exaspérait. N'y pouvant plus tenir, il hurla des insultes. Le bouddha demeura impassible. L'homme fulminant quitta la place.

Comme il avançait le long des rizières à larges enjambées, sa colère s'apaisait. En lui monta la conscience que sa colère était née de la jalousie et qu'il avait insulté un sage. Il se sentit si mal à l'aise qu'il rebroussa chemin, décidé à présenter des excuses au Bouddha. Lorsqu'il arrive sur la place où l'enseignement continuait, la foule se poussa pour laisser passer l'homme qui avait insulté le Maitre. Les gens incrédules le regardaient revenir. Les regards se croisaient, les attentions se tournaient, les murmures suivaient ses pas. Lorsqu'il fut suffisamment près, il se prosterna, suppliant le Bouddha de lui pardonner la violence de ses propos et l'indécence de sa pensée. Le bouddha, plein de compassion, vint le relever.

-Je n'ai rien à vous pardonner, je n'ai reçu ni violence ni indécence.

-J'ai pourtant proféré des injures et des grossièretés graves.

-Que faites-vous si quelqu'un vous tend un objet dont vous n'avez pas l'usage ou que vous ne souhaitez pas saisir?

-Je ne tends pas la main, je ne le prends pas, bien sûr.

-Que fait le donateur?

-Ma foi, que peut-il faire? Il garde son objet.

-C'est sans doute pourquoi vous semblez souffrir des injures et des grossièretés que vous avez proférées. Quant à moi, rassurez-vous, je n'ai pas été accablé. Cette violence que vous donniez, il n'y avait personne pour la prendre...

 

garfield

img_ref


dateimg

Ab imo pectore

- Citations

- Ridan, sagesse, erreur, chanson, faiblesse

img_ref

                    imopectore

 


- Ridan - Imo pectore

dateimg

Numérologie biblique

- Art - Non classés

- Chiffre, Sept, Rap, Bible

img_ref

Le 7 couronne le 6, signe du cycle accompli;

7 animaux de chaque espèce au déluge n’ont pas succombés;

7 fois tombé se relève le juste pardonné;

Les 7 pétales de la rose représentent les 7 cieux;

Le 7ième jour marque le pacte entre l’Homme et Dieu;

Un chiffre cible pour la chance ou du moins l’espérence;

77 références dans la bible, l’ancien testament;

Le 7 étaient les branches du chandelier des hébreux;

Plongé 7 fois dans le Jourdain et était guéri le lépreux;

La prise de Jericho la ville, lors du 7ième jour;

Quand 7 prètres et 7 trompettes en firent 7 fois le tour;

7 années pour construire le temple de Salomon;

Éternue 7 fois Élisée pour que revienne l’enfant au monde;

7 esprits reposent sur la tige de Jessé;

Tous les 7 ans serviteur et débiteur sont laissés;

7 clés de l’apocalypse, les 7 rois, les 7 coupes, les 7 sceaux, les 7 têtes de la bête, les 7 fléaux, les 7 lettres aux 7 églises, les 7 étoiles, les 7 trompettes, les 7 esprits;

Les 7 notes de la gamme diatonique, total des sons planétaires et angéliques;

6 couleur de l’arc-en-ciel la 7ième est le blanc
Totalité de l’espace et du temps
Univers en mouvement...


dateimg

Question d'enfance

- Messages personnels - Non classés

- enfance, grandeur, adulte, cartoon

img_ref

randy newman


Quand j'étais petit, je posais parfois la question, lorsque je rencontrais un interlocuteur qui semblait disposé à me prendre au sérieux:

- Dites-moi, vous qui êtes adultes! Quand je serai aussi grand que vous, est-ce que je verrai le monde de plus haut? Est-ce que je me rendrai compte de ma grandeur? Est-ce que ainsi, je pourrai voir plus loin?

... Peut-être qu'un jour, je remonterai le cour du temps et j'irai discuter avec l'enfant que j'étais, pour le prévenir plus tôt, que la taille des adultes ne fait pas leur grandeur...

 

 

 


dateimg

Les coûts d'opportunité

- Psychologie

- opportunité, frustration, insatisfaction, sagesse, choix, décision

img_ref

Supposez que vous êtes au dépanneur, et que vous voulez des chips, vous arrivez devant l’étalage et devez choisir parmi une cinquantaine de sortes différentes. Après beaucoup d’hésitation, vous finissez par en choisir une. Il est probable qu’au moment de les manger, ils vous viennent en tête toutes les sortes que vous n’avez pas prises, et que du coup, vous n’appréciez pas totalement celle que vous avez choisie.

Autre situation: vous avez une longue liste de chansons que vous adorez sur votre playlist. Vous en commencez une, mais après trente secondes déjà, vous avez le goût d’en partir une autre.

Et finalement, cas classique, vous avez un forfait de 250 canaux de télé. Vous commencez par regarder ce qu’il se passe sur la chaîne 3. Puis vous zappez sur la 5, ensuite sur la 1, et ainsi de suite, sans jamais trop vous attarder sur une chaîne en particulier, si bien que la soirée ne ressemble plus qu’à une mosaïque de scènes inachevées.

Les sortent de chips non choisies, les chansons qui ne sont pas en train de jouer, les chaînes que nous ne sommes pas en train de regarder, c’est ce qu’on appel des coûts d’opportunité.

opportunite

Lorsqu’une personne doit choisir un item parmi une liste de nombreuse possibilités, qui sont autant de coûts d’opportunité, elle se retrouve souvent dans une sorte de frustration et d’insatisfaction. Dans le cas des chips, on peut réduire cette insatisfaction en achetant plusieurs sortes de chips, mais dans le cas des chansons et des chaînes, c’est plus compliqué. On cherche naturellement à réduire les coûts d’opportunité, en changeant souvent de chanson/chaîne pour essayer de toutes les écouter. Mais est-il satisfaisant de n’écouter que 30 secondes d’une chanson ou d’une chaîne de télé? Au bout du compte il ne reste qu’un plaisir nul et le sentiment d’être perpétuellement sur sa faim.

opportunite

D’où vient ce phénomène chez l’humain? Est ce que dû au fait qu’il a de la difficulté à savoir exactement ce qu’il veut? Ou parce que la surstimulation mentale engendrée par le choix multiple court-circuite son processus décisionnel? Ou parce que l’Envie, péché millénaire qui repose en chaque humain, le porte constamment à s’irriter de ce qu’il n’a pas?

 

 

 

 


retourner en haut de la page

La ville écrase la forêt
Pour y installer son décor
Sans songer au bruit que ferait
Le chant de tous les oiseaux morts

Francis Blanche