dateimg

Discours oublié

- Histoire - Art

- Chaplin, film, ancien, noir et blanc, discourt, paix

great dictatorJe suis désolé, mais je ne veux pas être empereur, ce n'est pas mon affaire. Je ne veux ni conquérir, ni diriger personne. Je voudrais aider tout le monde dans la mesure du possible, juifs, chrétiens, païens, blancs et noirs. Nous voudrions tous nous aider si nous le pouvions, les êtres humains sont ainsi faits. Nous voulons vivre par le bonheur de notre prochain, non par le malheur des autres. Nous ne voulons pas haïr ni humilier personne. Chacun de nous a sa place et notre terre est bien assez riche, elle peut nourrir tous les êtres humains. Le chemin de la vie pourrait être beau et libre, mais nous avons perdu la voie. 

L'envie a empoisonné l'esprit des hommes, a barricadé le monde avec la haine, nous a fait sombrer dans la misère et les effusions de sang. Nous avons développé la vitesse pour après nous enfermer en nous-mêmes. Les machines qui nous apportent l'abondance nous laissent dans l'insatisfaction. Notre savoir nous a fait devenir cyniques. Nous sommes inhumains à force d'intelligence, nous pensons trop, mais nous ressentons peu. Nous sommes trop mécanisés et nous manquons d'humanité. Outre la culture, il nous faut tendresse et gentillesse. Sans ces qualités humaines, la vie n'est plus que violence et tout est perdu. 

L'avion, la radio nous ont rapprochés les uns des autres, ces inventions ne trouveront leur vrai sens que dans la bonté de l'être humain, que dans la fraternité, l'unité de tous les hommes. En ce moment même, ma voix atteint des millions de gens à travers le monde, des millions d'hommes, de femmes, d'enfants désespérés, victimes d'un système qui torture les faibles et emprisonne des innocents. 

Je dis à tous ceux qui m'entendent : ne désespérez pas ! Le malheur qui est sur nous n'est que le produit éphémère de l'habilité, de l'amertume de ceux qui ont peur des progrès qu'accomplit l'Humanité. Mais la haine finira par disparaître et les dictateurs mourront et le pouvoir qu'ils avaient pris aux peuples va retourner aux peuples. Et tant que des hommes mourront pour elle, la liberté ne périra jamais. 

Soldats, ne vous donnez pas à ces brutes, à une minorité qui vous méprise et qui fait de vous des esclaves, enrégimente toute votre vie et qui vous dit tout ce qu'il faut faire, ce qu'il faut penser, ce qu'il faut ressentir! Qui vous dirige, vous manœuvre, se sert de vous comme chairs à canon et qui vous traite comme du bétail. Ne donnez pas votre vie à ces êtres inhumains, ces hommes-machines avec une machine à la place de la tête et une machine dans le cœur. Vous n'êtes pas des machines. Vous n'êtes pas des esclaves. Vous êtes des hommes, des hommes avec tout l'amour du monde dans le cœur. Vous n'haïssez pas, sinon ce qui est haineux, haineux et inhumain. Ce qui n'est pas fait d'amour. Soldats ne vous battez pas pour l'esclavage, mais pour la liberté. 

Il est écrit dans l'Évangile selon saint Luc « Le Royaume de Dieu est dans l'être humain », pas dans un seul humain ni dans un groupe humain, mais dans tous les humains, mais en vous, en vous le peuple qui avez le pouvoir, le pouvoir de créer les machines, le pouvoir de créer le bonheur. Vous, le peuple, vous avez le pouvoir, le pouvoir de rendre la vie belle et libre, le pouvoir de faire de cette vie une merveilleuse aventure. 

Alors au nom même de la Démocratie, utilisons ce pouvoir. Il faut tous nous unir, il faut tous nous battre pour un monde nouveau, un monde humain qui donnera à chacun l'occasion de travailler, qui apportera un avenir à la jeunesse et à la vieillesse la sécurité. 

Toutes ces choses vous ont été promises par des brutes pour que vous leur donniez le pouvoir : ils mentaient. Ils n'ont pas tenu leurs merveilleuses promesses : jamais ils ne le feront. Les dictateurs s'affranchissent en prenant le pouvoir, mais ils font un esclave du peuple. 

Alors, battons-nous pour accomplir toutes leurs promesses. Battons-nous pour libérer le monde, pour renverser les frontières et les barrières raciales, pour en finir avec l'avidité, avec la haine et l'intolérance. Battons-nous pour construire un monde de raison, un monde où la science et le progrès mèneront tous les hommes vers le bonheur. Soldats, au nom de la Démocratie, unissons-nous tous ! 

img_ref


dateimg

Injonctions inutiles

- Psychologie

- injonction, ordre, habitude, amour, plaisir, pensée

img_ref

« Essaye de ne pas y penser... »
« Efforce-toi de prendre du plaisir... »
« Je veux que tu m’aimes... »
« Change cette habitude... »

Quatre phrases impératives inutiles parmi celles qu'on entend au quotidien. Ces injonctions ont comme point commun d’être toutes vouées à l’échec: la nature ne se commande pas. 

injonction

Plus on essaye de ne pas penser à un sujet, et plus on y pense.

Le plaisir est une chose qui ne se décrète pas, si on s’efforce d’en éprouver alors que la situation ne le permet pas, à court terme l’effet contraire se produit.

On ne peut forcer l’amour ou l’affection.

Les habitudes sont ancrées en nous à force de répétition ou par expérience. On ne peut pas changer à volonté une habitude.


Il est donc inutile d’essayer d’obéir à ces injonctions, et peu habile de les soumettre à autrui. Il est plus sage et plus efficace de chercher à créer des conditions qui leur seraient propices.

Chercher à se distraire aide à penser à autre chose.

Se mettre dans des dispositions favorisant l’émergence du plaisir et sortir des situations défavorables.

On peut charmer, séduire, démontrer du charisme ou autres qualités favorables pour se faire aimer.

Il n’y a pas de télécommande pour les habitudes. Si on ne peut supprimer une habitude, on peut à force de répétition ou d’expérience créer de nouvelles habitudes qui viendront concurrencer les anciennes.


dateimg

Proverbe de l'oiseau

- Citations

- oiseau, proverbe, poème, Pérou, chant

img_ref

L'oiseau chante, même si la branche
sur laquelle il est perché craque,
parce qu'il sait qu'il a des ailes.

 

goglu des pré


dateimg

Punk folie et succès

- Art

- Iggy, punk, musique, folie, critique

img_ref

« On dira sans doute que la norme de la glorification de l’automutilation et du sadomasochisme de la culture punk est toujours de plus en plus révoltante. Quand Iggy se coupait sur scène, après tout, il le faisait parce qu’il était vraiment fou. Mais avec des groupes tels que The Dead Boys ou The Viletones, c’est beaucoup plus offensant que terrifiant. C’est tellement évident qu’ils abusent d’eux même, non pas animés par une compulsion intérieure obscure, mais pour une simple raison: comme tous les branleurs de tous les groupes d’amateurs autour de 1973, qui se sont barbouillés du maquillage partout dans face, ils pensent que c’est ce qui fera d’eux des stars... »

Lester bangs - critique rock
 

iggy pop

 


dateimg

Rattrapage

- Psychologie - Non classés

- Daria, parents, question, éducation

img_ref

daria

- Alors Daria, il a forcément dû se passer quelque chose d'intéressant hier?

- Hum... non.

- Et ton amie, il ne lui est pas arrivé quelque chose de nouveau?

- Euh... Non je crois pas...

- Tu n'as rien trouvé dans les journaux, tu n'as rien lu d'intéressant ces temps-ci?

- Hum... Ah oui, j'ai lu un article d'un expert en efficacité qui affirmerait qu'une seule conversation même intense avec son enfant au petit déjeuner remplacerait toute une semaine d'éducation ratée... Très intéressant...

- ... ...

- ... Euh et à la télé tu as vu des choses intéressantes ces temps-ci?

 

 

 


retourner en haut de la page

Emmenez-moi au bout de la terre; emmenez-moi aux pays des merveilles. Il me semble que la misère; serait moins pénible au soleil.