dateimg

Citation Einstein

- Citations

- Einstein, valeur, succès, développement

albert einstein
 

N'essayez pas de devenir une personne qui a du succès.
Essayez de devenir une personne qui a de la valeur.

 

Citation attribuée à Albert Einstein

img_ref


dateimg

Le toutou de quelqu'un

- Citations

- extrait, roman, poisson, hiérarchie, dictateur, toutou

img_ref

- Mais patron ...

- IL N'Y A PAS DE MAIS. Vous faites ce que je vous dis. Sachez Chamberland qu'il y a toujours quelqu'un pour vous emmerder dans la vie et dans le cas qui nous interesse, ce quelqu'un, eh bien c'est moi! Compris? Et vous avez assez d'experience pour comprendre que dans la vie, on est toujours le toutou de quelqu'un. Et ne me traitez pas de tyran parce que ça ne prend pas avec moi, vous savez très bien ce que je veux dire par là....

(la policière Chamberland raccroche le téléphone...)

- ... STEPHANE VIENS ICI, TOUT DE SUITE! grouilles toi, prends ta douche! Déjeunes et vas prendre le bus! Plus vite que ça!

- Mais m'man ...

poissons- Il n'y a pas de mais qui tiennent. Et tu es assez vieux maintenant pour comprendre que, dans la vie, on ne fait pas toujours ce qu'on veut et qu'on est souvent le toutou de quelqu'un et que ce quelqu'un là, c'est moi! Alors obéis et cesses de parlementer avec l'autorité. Et ne me traites pas de tyran, car tu sais parfaitement ce que je veux dire par là!


(Le petit Stephane se brosse les dents et se regarde dans le miroir. Soudain son visage s'éclaire et il crie)

-REX ICI AUX PIEDS, TOUT DE SUITE, IL FAUT QUE JE TE PARLE!
 

 

 

 


dateimg

Le cafard

- Citations

- insecte, cafard, Kafka, extrait, métamorphose

img_ref

cafard


" Lorsque Gregor Samsa se réveilla un matin après des rêves agités, il se trouva métamorphosé, dans son lit, en un monstrueux insecte... "

 

La métamorphose - Franz Kafka


dateimg

Conte hébreux

- Philosophie

- Tailleur de pierre, estime personnel, conte, judaisme, lemming

img_ref

Il était une fois, un tailleur de pierre qui en avait assez de creuser la montagne sous les brulants rayons du soleil.

"J'en ai assez de tailler, toujours tailler la pierre, c'est éreintant...et le soleil ah! maudit soleil, j'aimerais tant être a sa place, si haut, tout puissant, j'inonderais le monde avec mes rayons".

Par miracle, son appel fut entendu et aussitôt le tailleur de pierre se changea en soleil. Il était heureux, jusqu'a se qu'il se rende compte que ses rayons étaient arrêtés par des nuages.

"À quoi me sert d'être le soleil si de simples nuages peuvent bloquer mes rayons... S'ils sont plus forts que le soleil, je préfère être nuage!"

Et il devint nuage! Il survola de par le monde, répandant ombre et pluie, jusqu'à ce que soudain, le vent se lève et disperse le nuage.

"Ah le vent arrive a disperser le nuage? c'est donc lui le plus fort! je veux être vent"

lemming

Si tôt dit si tôt fait, il devint vent, on le vit souffler sur terre,faire des tempêtes, des bourrasques, des typhons. Tout d'un coup, il frappa un mur, un mur immense et très dur. C'était une montagne.

"Bien sûr! À quoi bon être le vent, si une simple montagne me barre le chemin! c'est définitivement elle la plus forte!"

Il devint montagne. Il exposait fièrement son immensité. Jusqu'au jour où il sentit quelque chose le frapper. Quelque chose qui était assez fort pour lui infliger des plaies. Il avait sur le dos...un petit tailleur de pierre.


dateimg

Les derniers espoirs

- Post-apocalyptique

- fin du monde, apocalypse, espoir, fuite, bunker, survie

img_ref

dead end

S’il y a une chose rassurante avec les ouvrages de fictions catastrophes, c’est qu’ils présentent toujours un ultime espoir pour l’humanité. En effet s’il est question de postapocalyptique, eh bien c’est que logiquement un brin d’humain a survécu quelque partpour observer ce qu’il y a au-delà de la fin du monde. Voici quelques derniers espoirs du genre humain, en cas de catastrophe planétaire.
 

So still... so dark
All over Europe
Run around in the radiation
Run around in the acid rain
On a black...black planet
Black world...

 

Abri sur Terre (Colère de D. Marquet et 2012, le film)

Solution particulièrement réaliste au XXe et XXIe siècle. Pour échapper aux séismes, ras de marée, ouragans, éruptions volcaniques et virus foudroyants d’une planète en pleine crise, l’humain cherchera son salut sous terre ou sur la mer. D’immenses bunkers sous-terrains ou flottants sont mis en place in extremis par les gouvernements pour survivre en attendant que la Terre se calme.

 

 

Shadowland... 
The leaves have fallen
This shadowed land
This was our home
The river's dry
The ground has broken
So I must go
Now I must go

 

Abri spatial (ultime épisode de Il était une fois l’homme)

Des échanges de tir nucléaires ont rendu la planète inhabitable à cause des radiations. Une poignée de personnes présentes dans l’espace au moment du drame sont ainsi devenues les derniers survivants de l’humanité. Ils gravitent autour de la Terre en attendant qu’elle se régénère. Ils lancent en même temps des missions d’explorations pour trouver une planète habitable.


 

Les gens ont dû se battre 
contre les pandémies
Décimés par millions 
par d'atroces maladies
Puis les autres sont morts 
par la soif ou la faim
Comme tombent les mouches...
Jusqu'à c'qu'il n'y ai plus rien... Plus rien...

 

Déménagement
(Le papillon des étoiles, B. Werber)

Les civilisations s’effondrent sur elles-mêmes, la violence et la bêtise humaine portent l’humanité au bord du gouffre. Le seul espoir c’est la fuite. La solution papillon des étoiles consiste à embarquer une portion de l’humanité sur un vaisseau pour l’envoyer aux confins de l’espace coloniser une planète habitable. Considérant les lois de la physique et le fait que notre Terre se trouve dans un coin bien peu fertile de l’univers, atteindre une telle planète devra se faire sur plusieurs générations.

 

J'attends mon despote,
la tyrannie.
J'entends la fin de l'espoir
cogner à ma porte.
J’entends les faux prêtres
et l'hommerie.
J’entends la fin de l'espoir
cogner à ma porte.
On vit dans une chiotte,
dans une porcherie.
J'entends la fin de l'espoir
cogner à ma porte...

 

Exode vers Mars

Si la colonisation et la terraformation de Mars sont déjà entamées alors qu'une catastrophe planétaire est imminente, les efforts pour rendre la planète rouge habitable s'en trouveraient décuplés. Cet élan de survie précipité porterait peut-être même les peuples à s'unir dans un objectif commun! ... ou pas... Alors l'humanité connaîtrait un grand exode terrien.

Alliés robots ou aliens

L’espoir dans ces derniers retranchements... Si l’espèce humaine devait s’éteindre, elle pourrait espérer être réanimée dans un futur proche ou lointain par une autre entité. Avant de s’éteindre, l’humain pourrait concevoir des robots destiner à refaire des humains par génétique au moment propice (lorsqu’il n’y aura plus de radiation ou lorsqu’un virus sera éradiqué par exemple). Sinon peut-être qu’une civilisation extra-terrestre pourrait s’en charger?

 

Énormément de questions se posent. Par exemple, on ne peut pas sauver tout le monde alors comment choisir ceux que l’on doit sauver? Ce qui nous a mené à notre perte n’est il pas caché quelque part en chacun d’entre nous?

Ensuite, dans la plupart des derniers espoirs, l'humain est confiné dans un espace habitable très limitée, comment faire cohabiter autant d’humains dans un espace restreint?

Autre point notable, c’est que plus une solution est appliquée tardivement, plus l’espoir s’amincit.

Devrions-nous dès maintenant travailler sur notre dernier espoir?

 

nihilism


retourner en haut de la page

On ne comprend la solitude que le jour où l'on est forcé d'y entrer.

Jean-Paul Pinsonneault